Les avantages des détaillants québécois contre Amazon

La nouvelle est sortie, sans grand étonnement de la part de plusieurs acteurs dans le domaine: Amazon dépasse les détaillants québécois en termes de ventes. C’est une nouvelle qui peut […]

La nouvelle est sortie, sans grand étonnement de la part de plusieurs acteurs dans le domaine: Amazon dépasse les détaillants québécois en termes de ventes.

C’est une nouvelle qui peut sembler démoralisante, mais je pense au contraire que les entreprises doivent voir pourquoi Amazon a pris de la part de marché du commerce en ligne. Amazon est un géant, un titan, immense, avec de gros moyens, et pouvoirs.

Quelques leçons pour nos entreprises… Tirées d’Amazon

Amazon a de toute évidence une stratégie de prix. Par exemple, si vous avez des produits similaires à Amazon, et n’avez pas de stratégie de prix, il y a un problème. Avec la stratégie de prix, vient automatiquement un volume nécessaire pour rouler la machine.

Il faut plus de volume à Amazon pour couvrir ses frais. Il faut dire que le modèle d’Amazon avec ses revendeurs lui permet d’avoir une offre très diversifiée, un volume intéressant et des redevances sans frais d’acquisition de marchandise.

Ça demeure un modèle d’affaires parmi tant d’autres. Il n’y a pas qu’un seul modèle qui soit intéressant. Est-ce qu’avec ces chiffres les détaillants québécois devraient abandonner ou bien doubler d’efforts? Abandonner, c’est une mort lente, comme les bannières Sears ou les autres qui l’ont précédé. Foncez!

Quelle est la force de David contre Goliath, dans le commerce en ligne?

Comme petits et moyens commerces, l’aspect du local est un réel avantage. Pourquoi? Parce que le client a plus de possibilité/facilité au niveau des retours. Aussi, parce que le produit est plus spécialisé, plus unique, plus personnalisé.

Il faut communiquer sur ces avantages, et de grâce, travailler sur la qualité et l’optimisation de l’expérience pendant et après vente.

En apprendre plus sur Emanuelle Duchesne

Client chez Panierdachat? Modifiez votre politique de retour pour en tirer vos avantages.

Vous aimerez aussi
Virage numérique : Les commerçants du Québec obtiennent 4,6 millions
Comment vendre en ligne au Québec